CARCDSF

Sommaire

La CARCDSF ou Caisse autonome de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes est le régime complémentaire des chirurgiens-dentistes.

C’est l’une des sections de la Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) qui regroupe les 10 caisses de retraite des professions libérales.

CARCDSF : missions et spécificités

La CARCDSF est un organisme de Sécurité sociale de droit privé gérant un service public. Elle résulte du regroupement des caisses de retraite des sages-femmes et des chirurgiens-dentistes, effectif depuis le 1er janvier 2009.

Depuis cette date, sages-femmes et les chirurgiens-dentistes partagent le même régime de retraite complémentaire, mais conservent deux régimes supplémentaires obligatoires distincts pour les praticiens conventionnés. Ces régimes par points sont gérés par la CARCDSF, l’une des sections de la CNAVPL, cette dernière traitant le régime de retraite de base.

CNAVPL et CARCDSF: cotisation retraite et âge de départ

La contribution annuelle au régime complémentaire de la CARCDSF comporte 2 parts :

  • une cotisation forfaitaire (2 769 € en 2022)  ;
  • une cotisation proportionnelle (10,10 % des revenus 2021 situés entre 0,85 et 5 fois le plafond de la Sécurité sociale).

Pour percevoir sa pension de retraite complémentaire, il faut avoir :

Bon à savoir : il est possible de liquider sa pension à 62 ans (pour les générations nées à partir de 1955) moyennant une décote qui dépend notamment du nombre de trimestres cotisés. La pension de retraite complémentaire sera alors diminuée par un coefficient de minoration de 1,25 % par trimestre manquant (5 % par année manquante).

CARCDSF et CNAVPL : calcul de la pension de retraite complémentaire

Le régime complémentaire de retraite des dentistes et des sages-femmes est un régime de retraite en points. L’affilié acquiert des points tout au long de sa carrière grâce au versement de cotisations de vieillesse complémentaire.

À la date de liquidation, la pension est égale au nombre de points acquis multipliés par la valeur du point (1 point = 27,55 € en 2022). Il est possible de profiter d’une surcote de 1,25 % par trimestre cotisé au-delà de l'âge de la retraite à taux plein (plafonnée aux 420 premiers points acquis).

À noter : en cas de décès de l'assuré, le conjoint survivant peut, à certaines conditions, percevoir une pension de réversion égale à 60 % de la pension due au défunt. Cette pension de réversion est attribuée sans condition de ressources. Moyennant une décote, elle peut être touchée plus tôt.

Il est possible de reprendre une activité relevant de la CARCDSF une fois la retraite liquidée (dans les mêmes conditions qu'au régime de base).

Bon à savoir : le régime des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes prévoit également un régime dit de « prestations complémentaires de retraite ».

Comme pour la complémentaire, il s’agit d’un système à point auquel les affiliés cotisent via une retenue forfaitaire et une retenue proportionnelle aux revenus. Ce régime est obligatoire pour les praticiens conventionnés.

 

Ces pros peuvent vous aider